Concertation préalable

Projet de nouveau parc éolien dans la zone Centre Manche

3 janvier - 7 mars 2022 / 25 avril - 16 mai 2022 : Concertation préalable

Le projet en bref

La lutte contre le changement climatique et ses conséquences  (effondrement de la biodiversité, catastrophes naturelles), passe nécessairement par la sortie progressive des énergies fossiles sur lesquelles reposent encore les deux tiers de notre consommation énergétique. La France s'est résolument engagée dans cette transition énergétique. Bien que l'objectif soit la réduction de notre consommation globale d'énergie, la transition énergétique induira un accroissement de nos besoins en électricité dans les prochaines années, par l'électrification de certains secteurs (véhicule électrique, industrie...). Elle s'accompagnera d'importantes mesures pour améliorer l'efficacité énergétique et la sobriété.

Le projet d'éolien en mer, au large de la Normandie, a pour but de répondre à ce besoin croissant d'électricité, et contribue ainsi aux engagements de la transition énergétique. Plusieurs documents de programmation encadrent les actions à mener :

  • au niveau national, la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) prévoit une accélération du développement de  l'éolien en mer avec des objectifs quantitatifs annuels pour la période de 2019 à 2028 ;

  • à l'échelle de la Normandie, qui présente de nombreux atouts pour l'éolien en mer, le document stratégique de façade (DSF) Manche Est – Mer du Nord a anticipé le développement de cette activité en identifiant des espaces maritimes ayant vocation à l'accueillir.

Les outils de participation et d'information

  • Visite de sites industriels
  • Consultation en Mairie du dossier du projet

Actualités de la concertation

Les 7 et 8 janvier, les deux premières réunions de présentation du projet de 2ème parc éolien en zone « Centre Manche » ont réuni une centaine de participants, en présence de Laurent Pavard et Jean Trarieux, garants nommés par le Commission nationale du débat public. L’occasion, pour les représentants de l’Etat et de RTE, de présenter le projet à un public présent en salle et en ligne pour la réunion de Quettehou.

Des questions et contributions très variées : sur la politique énergétique française, la localisation du parc, la planification de l’espace maritime, ou encore sur les effets du projet sur le milieu marin, le paysage, la plaisance. Au Havre, on a noté de nombreuses questions et suggestions sur l’accueil des installations de raccordement électrique. Des questions ont aussi porté sur l’utilité même et le périmètre de la concertation.

La réunion de Quettehou a été précédée par un « débat mobile », au cours duquel les représentants de l’Etat et de RTE sont allés à la rencontre des habitants sur le marché de Saint Vaast La Hougue, samedi matin.

A venir : le compte-rendu intégral des deux réunions, et la troisième réunion de présentation du projet à Caen le 13 janvier prochain.

Nous suivre sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Instagram

LinkedIn